Thérapie Filiale

LA FT – Thérapie Filiale

 

 

 

Historique 

 

La thérapie filiale a été développée au début des années 60 par les Drs. Bernard et Louise Guerney aux États-Unis. Bernard Guerney a eu l’idée révolutionnaire de donner une place clef aux parents, dans le processus du changement thérapeutique des enfants.

 

A ses débuts, elle n’était pas acceptée généralement en raison de l’importance des approches psychodynamiques et comportementales aux États-Unis. Cependant, grâce aux recherches de Louise Guerney et à sa mise en œuvre clinique rigoureuse, grâce aussi à une plus grande reconnaissance de l’importance de la thérapie par le jeu et des thérapies systémiques, et alors que les fondements par la recherche se consolidaient, la thérapie filiale acquit d’avantage de reconnaissance et se développa aux Etats-Unis, au tournant du siècle.

 

La thérapie filiale s’est également étendue à d’autres pays. Par exemple Virginia Ryan, formée par Louise Guerney et Rise VanFleet,  l’a introduit au Royaume-Uni en 2000. Aujourd’hui la thérapie filiale se développe à travers le monde , et pour la première fois en France!

 

 

L’approche de la thérapie filiale 

 

Des thérapeutes « filiaux » forment des parents ou des adultes ayant des rôles parentaux, (plutôt que des professionnels) à établir des relations thérapeutiques avec leurs enfants. Les compétences en thérapie par le jeu thérapeutique acquises par les parents sont basées sur l’approche non directive de Carl Rogers. Les parents eux-mêmes deviennent les principaux agents du changement développemental et émotionnel de leurs propres enfants. Et les parents sont considérés comme des partenaires dans la facilitation du développement de leurs enfants, en mettant l’accent sur les choses positives qu’ils peuvent faire pour leurs enfants.

 

La thérapie filiale améliore les relations des parents avec leurs enfants, elle ne cible pas directement les problèmes présentés par leurs enfants, en cela elle se situe dans une approche Rogérienne.

 

Des recherches démontrent que la Thérapie Filiale facilite le développement interpersonnel et émotionnel des enfants, et offre aux parents une formation et des compétences parentales. Un autre intérêt est que la Thérapie Filiale est basée sur une approche des systèmes familiaux. Les frères et sœurs, ainsi que les personnes qui s’occupent le plus de l’enfant, peuvent participer à cette forme de thérapie.

 

 

 

Le processus de la FT-  Thérapie Filiale

 

 

La Thérapie Filiale est une intervention conçue avec soin et fondée sur des preuves, utilisant la thérapie familiale et la thérapie par le jeu pour résoudre les difficultés de l’enfant et de la famille.

 

Il a été démontré que l’accent mis sur la relation enfant-parent est une option très efficace pour soulager la détresse familiale et les difficultés comportementales de l’enfant. Les parents / personnes qui s’occupent de l’enfant sont formé(e)s par des thérapeutes pour conduire des séances de jeu spéciales centrées sur l’enfant avec leurs propres enfants (âgés de 3 à 12 ans), et ces séances sont supervisées par le thérapeute. L’approche, basée sur la thérapie centrée sur la personne rogérienne (ACP), résout les difficultés qui se présentent et renforce les relations familiales. Elle est efficace dans de nombreux contextes (foyers, éducation , santé, bénévolat…), avec différents groupes culturels et ethniques, et avec de nombreux types de problème pour des enfants et des familles.

 

L’historique de la recherche en Thérapie Filiale depuis 50 ans a démontré de manière constante qu’elle est efficace pour créer des changements positifs, durables pour l’enfant et la famille.

 

L’utilisation de cette approche relativement courte, et qui permet aux enfants et à leurs familles de gagner en puissance, a augmenté fortement ces dernières années dans le monde entier en raison de son efficacité.

 

 

Objectifs pour les enfants

 

  • Réduire les difficultés qui se présentent
  • Aider l’enfant à mieux comprendre ses propres sentiments et ceux des autres
  • Apprendre à exprimer ses sentiments de manière plus appropriée et, ce faisant, à répondre à ses besoins
  • Travailler des conflits et des expériences traumatiques
  • Développer sa confiance en ses parents
  • Accroître sa confiance en soi et son estime de soi

 

 

Objectifs pour leurs parents / ceux qui s’en occupent

 

  • Développer une meilleure compréhension des sentiments, des motivations et du développement de leurs enfants
  • Apprendre l’importance du jeu et des émotions dans l’adaptation émotionnelle globale
  • Apprentissage de stratégies comportementales efficaces, renforcement de leur autorité et de leur confiance en tant que parents
  • Ouvrir la communication et promouvoir la chaleur et la confiance avec leurs enfants
  • Réduire les frustrations

Objectifs pour la famille

 

  • Renforcer les relations parents-enfants et le système familial dans son ensemble
  • Améliorer la communication
  • Améliorer les capacités d’adaptation
  • S’amuser ensemble!

 

 

 

Les 9 étapes de la Thérapie Filiale

 

  • Évaluation initiale de l’enfant et de la famille
  • Discussion sur le sens, l’intérêt, le contenu et le processus de la thérapie filiale
  • Démonstrations de séances de jeu centrées sur l’enfant avec leur(s) enfant(s) pendant que les parents observent
  • Formation aux compétences et séances de jeux de rôles
  • Séances de jeu filial supervisées en direct au cabinet du thérapeute ou chez le parent, suivies par le feedback (retour) du thérapeute
  • Séances à domicile suivies par des discussions avec le thérapeute
  • Supervision continue pour la soutenir la pratique
  • Généralisation continue des principes de la Thérapie Filiale (FT) dans la vie quotidienne
  • Évaluation de l’intervention par les parents et par le thérapeute

 

 

Principes de la conduite des séances de Thérapie Filiale

 

  • Les parents développent une relation chaleureuse et amicale avec leurs enfants.
  • Ils acceptent leurs enfants tels qu’ils sont.
  • Les parents créent un sentiment d’acceptation dans leurs relations afin que les enfants se sentent libres d’exprimer leurs sentiments complètement
  • Les parents sont attentifs à reconnaître les sentiments que leurs enfants expriment et leur reflètent ces sentiments de manière à faciliter chez l’enfant une meilleur compréhension (insight) de son comportement
  • Les parents respectent profondément la capacité de leurs enfants à résoudre leurs propres problèmes s’ils en ont la possibilité. La responsabilité de faire des choix et d’instaurer des changements incombe à leurs enfants.
  • Les parents ne tentent pas de diriger les actions ou la conversation de leurs enfants de quelque manière que ce soit. Les enfants ouvrent la voie; leurs parents suivent
  • Les parents n’essaient pas d’accélérer leurs séances de jeu. C’est un processus graduel et reconnu comme tel par les parents.
  • Les parents établissent uniquement les limites nécessaires pour ancrer les séances de jeu au monde de la réalité et pour sensibiliser les enfants à leur responsabilité dans la relation.

 

 

 

 

Virginia RYAN , formatrice

 

 

La Dr Virginia Ryan s’est formée aux États-Unis et a vécu en Angleterre pendant de nombreuses années.

Elle est psychologue pour enfants agréée à la British Psychological Society (BPS), et thérapeute par le jeu qualifiée et superviseure de la thérapie par le jeu à la British Association of Play Therapists (BAPT).

Elle est également thérapeute filiale, superviseure de la thérapie filiale et formatrice en thérapie filiale. Virginia travaille fréquemment avec des familles adoptives et des familles d’accueil dans sa pratique clinique et est l’ancienne directrice du MA / Diploma in Non-directive Play Therapy à l’Université de York, au Royaume-Uni.

 

Virginia a été honorée de recevoir le Lifetime Achievement Award du BAPT en 2012 « en reconnaissance d’une contribution exceptionnelle à la Thérapie par le Jeu », et ses livres incluent le livre co-écrit avec Louise Guerney, Group Filial Therapy (2013), et deux livres avec Kate Wilson, Case Studies in non directive Play Therapy (2000) et Play Therapy, a non-directive Approach for children and adolescents, 2e édition (2005).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de la FT par Virginia RYAN,  adaptée  d’AXLINE, V.M. (1969) Play Therapy, New York, Ballantine 73-74 –  pionnière  de la NDPT – Thérapie par le Jeu.